bonheur en tranches

Et si le bonheur des uns faisait aussi le bonheur des autres…

Quand le lutin sort de ma bulle…

1 commentaire

Ça y est!
Le Petit est parti avec le Grand…
2 semaines de vacances, entre Hommes! 2 semaines de châteaux de sable, de Zoo, de Children Museum, etc. Ils vont s’éclater tous les 2!
C’est sain de passer du bon temps avec son Papa! C’est sain aussi, pour une Maman, de retrouver son espace, son temps.

Au début, j’ai reçu la nouvelle de leur départ comme une grande bouffée d’air frais. Une espèce de promesse que je pourrai, l’espace de 15 jours, reprendre la maîtrise de mon temps, laisser tomber quelques responsabilités… J’entrevoyais la possibilité de rechausser mes habitudes de jeune vieille-fille, et de n’avoir plus que moi à gérer, quand je veux et comme je veux. Rafraîchissant, non? Presqu’enivrant au début… J’ai même pensé m’offrir des repas congelés, histoire de m’octroyer une petite pause de cuisine. Oh! Ne me méprenez pas! J’adore faire la cuisine! Mais je préfère la faire quand j’ai le temps, et surtout, parce que je dois bien avoir un petit esprit de contradiction, la faire quand je ne suis pas « obligée ». Quand personne ne dépend de mon imagination pour sa ration quotidienne de vitamines. Quand je choisi une recette pour son goût, plutôt que pour son temps d’exécution ou pour ses qualités nutritives.

Les vacances pour moi aussi, donc!

Jusqu’à ce que je me mette à compter les dodos. Et que je réalise que c’est la première fois, depuis sa naissance il y a 3 ans, qu’on sera éloignés si longtemps. La première fois en 3 ans que je n’aurais pas tous ces élans de tendresse avant de dormir. La première fois que je ne vais pas me réveiller au son du « Bon Matin, Maman! » enthousiaste de mon lutin.
Bon. Ça va aller. Juste une étape. Un cap à franchir.

Mais la véritable inquiétude, je l’avoue, c’est la question de la bulle. Est-ce qu’elle sera intacte, notre bulle, dans 15 dodos? Se souviendra-t-il de nos complicités, de notre univers? Aura-t-il encore envie de promenades au pays imaginaire avec moi? Est-ce qu’il va se créer une fusion étanche entre Papa et Lui? Une nouvelle bulle dans laquelle moi, je ne serai pas invitée? Comme une aînée qui attend l’arrivée d’une cadette, je l’admets: j’ai un peu peur de perdre ma place!

Et pour ne pas le retenir, j’ai déployé des trésors de courage. Je me suis rationalisée, convaincue, motivée, « coachée »! Je lui ai simplement dit que je l’aimais de tout mon cœur, et qu’ils allaient s’amuser comme des petits fous tous les 2! Que je penserai à lui tout les jours, que je le verrai sur Skype quand il en aurait envie… Et que, peut-être, je viendrai passer une longue fin de semaine avec eux. (Juste 4 jours, histoire de maintenir ma concentration de lutin dans le sang à un niveau viable…)

Devant la porte, au moment de partir, je lui ai fait signe de s’approcher. En se penchant à mon oreille il m’a chuchoté, l’air moqueur: « Maman, ne t’éloigne pas de Papa et de Moi! Écoute-bien les consignes! » J’ai sourit. Il a bien retenu mes conseils d’hier.

Alors je l’ai embrassé, lui ai répété mon amour, affiché mon plus beau sourire en disant: « ça y est! Votre grande aventure commence!!! Amusez-vous bien! … J’arrive vendredi! »

Advertisements

Un avis sur « Quand le lutin sort de ma bulle… »

  1. Toujours aussi beau…J’adore 🙂

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s